Soit repérer tout ce qui évoque la mort : ( tombeaux, le noir, les serrures, clés, gonds, portes, croix, stigmates sur les mains et les pieds du Christ...


Repérer les éléments qui montrent des passages : passage du noir du tombeau à la lumière évoquée par la couleur dorée – passage du Christ de la mort à la vie exprimée par son attitude dynamique, ascendante, par son vêtement qui semble soulevé, par la jambe et la croix sur laquelle il prend appui pour plus de force.- victoire de la vie sur la mort ouverte à tous : des figures bibliques l'évoquent , Adam et Eve tirés par le Christ pour sortir du tombeau. David et Salomon figurent des rois d'Israël sortant de leurs tombeaux. les serrures, gonds, clés, portes qui évoquent la mort semblent voler en éclat, être hors d'usage.


Commentaire du tableau pour les catéchistes :
Cette mosaïque du XIe siècle reprend un thème souvent représenté sur les icônes orientales : Jésus victorieux de la mort qui vient libérer ceux qui ont vécu avant lui.
Jésus, au centre de l'image, tient en guise d'étendard signant sa victoire une croix représentée à la manière orientale. Sa position, l'oblique de sa jambe, le drapé de son vêtement soulignent la force irrésistible qui l'anime dans sa volonté de communiquer le salut. Sous ses pieds, les portes du sombre cachot s'effondrent et tous leurs accessoires volent en éclats :serrure, clé, gonds, loquet. Jésus empoigne un vieil homme qui peine à se relever. La Tradition nous enseigne qu'il s'agit d'Adam, l'ancêtre commun de toute l'humanité. Derrière lui, se tient Ève, déjà debout. Tous deux sont ranimés par le souffle de l'Esprit qui soulève la tunique du Christ. Création nouvelle !
À gauche sur l'image, figurent deux autres personnages en habits royaux qui rendent hommage au Seigneur. Sans doute a-t-on voulu représenter ces « saints » de l'Ancien Testament qui sortent des tombeaux dont parle l'évangile selon saint Matthieu (Mt 2753). Par son regard fixé sur nous, le Christ nous interpelle : la libération est acquise. La mort ne nous retiendra jamais plus prisonniers !


 

Nous pouvons nous reporter au mot « Résurrection » dans le lexique de Seigneur, apprends-nous à prier, p. 179. Pour nous chrétiens, Jésus est celui qui nous donne la force de vivre debout. Plus encore, il est la résurrection et la vie. C'est ce que nous fêtons à Pâques et chaque dimanche : par sa résurrection, il a vaincu la mort.

Retour